Votre Nom

E-mail





Où Partir pour un Voyage Authentique au Maroc ?


Le Maroc, terre de contrastes, de diversité, est l’une des plus belles destinations au monde. Il offre aux visiteurs son patrimoine et une palette exceptionnelle de paysages à découvrir ou redécouvrir : richesse culturelle et traditions architecturales, hospitalité chaleureuse des Berbères, sommets accessibles culminant de 1500 à plus de 4000 mètres d’altitude, joyeuses vallées encore vierges et moins connues, beaux rivages & immenses plages sauvages, oasis sahariennes qui jalonnent les cours des fleuves et encore un grand désert de dunes de sable qui s’étend à perte de vue... Autant d'atouts pour ce pays que l'on peut découvrir toute l'année avec autant de respect et d'attention nécessaires.


Des mythiques Médinas & souks animés des villes impériales aux espaces infinis du désert du Sahara, des sommets enneigés du Haut Atlas aux plages de sable fin de la côte Atlantique, les paysages du Maroc charment autant qu'ils fascinent. La nature au Maroc, c'est aussi la surprise de découvrir à chaque détour un village pittoresque, un patrimoine racontant le passé ou un panorama tout simplement époustouflant. Avec ses paysages des mille et une nuits, le Maroc offre encore des espaces de nature intouchée par l'humain.


~~~~


Pour approcher ce royaume à la culture riche et attachante, majoritairement Berbère, Atlas Sahara Aventure vous propose un choix complet de voyages pour rencontrer l’âme du Maroc et découvrir les hommes et la nature. A votre rythme, nous vous proposons choix d’activités allant de la balade facile à la randonnée sportive : voyages en famille, randonnées pédestres, treks dans le désert, randonnées à cheval, circuits VTT ou en 4x4, balade romantique ou séjours de bien être… le Maroc offre des paysages aux contrastes variés qu’on peut découvrir ou redécouvrir tout au long des saisons. Dans un esprit de rencontre et de convivialité, vous découvrirez le patrimoine, la culture et les plus belles images du Maroc.


Les rubriques ci-dessous donnent un aperçu des principales destinations du Maroc ayant un intérêt culturel, patrimonial, naturel et touristique.



  • Désert & Sud Maroc

  • Montagnes du Haut Atlas

  • La côte Atlantique

  • Villes Impériales


Le Grand Sud Marocain : c’est l’une des plus authentiques et dépaysantes régions du Maroc. Le grand Sud Marocain est emblématique d'un Maroc traditionnel qui a su conserver de nombreux aspects d'une culture, d'un patrimoine et d’un art de vivre et bâtir authentique, ancestral et millénaire, qui semble n’avoir pas changé depuis la nuit des temps.


Très souvent utilisés comme symboles du Maroc, les palmeraies-oasis, Kasbahs et Ksours, montagnes et dunes de sable qui s’étendent à perte de vue, sont parmi les paysages les plus marquants de cette région. Le sud Marocain s’étire dans un relief largement varié et se caractérise aussi par une très grande diversité de paysages, de couleurs et de formes différentes donnant à cette région une morphologie attrayante et unique.


Le grand sud marocain est une terre d’hospitalité, de paix et de coexistence des civilisations. Depuis toujours, les Berbères autochtones de ces régions offrent une hospitalité légendaire et chaleureuse, mélange de fierté et de générosité... un visage souriant accueille chaque voyageur.

Ci-dessous une idée des plus beaux endroits à découvrir lors d’un voyage dans le grand sud marocain :


La vallée des Roses : située au pied du Haut Atlas central, à 5 heures de voiture de Marrakech. La vallée des

roses est une luxuriante oasis au milieu des montagnes du Mgoun et Saghrou. Au début de chaque saison printanière, la vallée des roses et sa région offrent un spectacle magnifique lorsque les roses sont en fleurs. A cette période, l’activité reste incessante durant le jour et se prolonge souvent tard le soir. Dès l’aube, ce sont souvent les femmes, enveloppées dans leur gandoura leur servant de sac, qui recueillent une à une les fleurs parfumées.


La vallée des roses, offre une itinérance originale et contrastée qui dévoile la multitude de visages du pays Berbère: très beaux villages aux couleurs chaudes surgissant au milieu d’une végétation luxuriante, ksour et kasbah en pisé, gorges gigantesques, un peuple berbère très accueillant... Le printemps & l’automne est la saison idéale pour faire un trek dans la vallée des Roses.  


La vallée du Draa : est née par la réunion des eaux de la rivière du Dadès et celle d’Imini qui descendent des montagnes du Haut Atlas. Le Draa prend sa source dans la montagne du Haut Atlas et se jette dans l’océan Atlantique après une course de plus de mille Kilomètres. A nos jours, la vallée du Draa est une immense oasis de palmiers dattiers qui étend ses méandres sur près de 150 kilomètres, ses eaux sont régulées par le barrage de Ouarzazate et se perdent avant d’atteindre le dernier village de cette vallée.


La vallée du Draa recèle un patrimoine architectural, culturel et artistique de grande valeur. Ce patrimoine s’illustre dans l’authenticité de ses paysages: plus de 1000 kasbahs en pisé, des Ksour et des villages fortifiés, des oasis de palmiers dattiers, des paysages lunaires et les différentes ethnies qui cohabitent dans la vallée... Tous ces vestiges qu’on peut déceler en sillonnant le Draa témoignent du passé glorieux de cette vallée et de la réalité de son histoire. D’octobre à fin avril est la période idéale pour découvrir cette partie du sud marocain et opter pour une randonnée chamelière, en compagnie d’une équipe de Berbères.


Anti-Atlas du Saghrou : le Djebel Saghro est un vieux massif de montagnes qui domine les riches oasis de la vallée du Draa et celle du Dadès. Ce massif montagneux datant d’environ 300 millions d’années est constitué d’un vaste bombement de roches très anciennes, surtout paléozoïques qui datent de l’ère primaire, relevées lors des mouvements tertiaires et entaillé de gorges imposantes.


Almou-n-Mansour est son point culminant à 2712 mètres. Ce relief présaharien est une région très inaccessible et rurale par excellence, de mémoire d’homme toujours connu comme le pays de la célèbre tribu nomade des Ait Atta, éleveurs de moutons et de chèvres, qui changent de pâturages une ou deux fois par mois pour pratiquer la transhumance. En période estivale, ils quittent ces terres minérales transformées en désert brûlant, pour remonter vers les hautes montagnes de l’Atlas.


Les paysages du Saghrou annoncent le Sahara, contraste étonnant formé d’un dédale de roches sombres, de plateaux érodés, de pitons rocheux, de canyons… où se nichent de petits villages entourés de leurs minuscules jardins de verdure bordés d’un bouquet de palmiers, d’amandiers et de figuiers... Les reliefs de cet ancien massif volcanique offrent des paysages lunaires et minéraux, entrecoupés parfois d’étroites vallées et de plateaux austères parsemés de tentes noires des tribus nomades qui descendent du Haut Atlas à la saison froide pour y faire pâturer leurs troupeaux.


Le grand désert du Draa : un peu plus au sud de Mhamid, dernier village de la vallée du Draa, le Sahara dévoile sa splendeur incomparable. Entre les hamadas du Draa et le Jbel Bani s’étire le plus vaste massif dunaire marocain, un massif de dunes à perte de vue qui donnera l’impression de pouvoir se perdre... Juste le Draa ou un Jbel, pour seuls points de repère !


Les plus grandes et vastes dunes sont celles nommées Erg Chegaga et Erg Mhazil, sur un grand désert totalement vierge et éloigné de toute civilisation. Les dunes de sable s’étalent sur des dizaines de kilomètres. Ce grand désert a servi pendant des siècles de passage pour les grandes caravanes du commerce transsaharien provenant de Bilad Soudan «pays d’Afrique noire» et chargées de marchandise de toutes sortes: de l’or, de l’ivoire, des épices, du sel, des plumes d’autruche et des esclaves... seuls, ces explorateurs à dos de chameaux reconnaissaient la générosité de ce désert qui leur offrait paix, pureté et sainteté.


Aujourd’hui, en parcourant ce grand désert, au rythme des chameaux et du soleil, vous plongez dans des paysages du Sahara marocain à couper le souffle, dans ce trek pour des voyageurs à la recherche d’une expérience inédite, de l’absolu et de silence où la beauté époustouflante des paysages traversés devient une réalité quotidienne. Une semaine de marche à rythme tranquille dans ces hauts lieux arides et austères entourés de paysages lunaires, vous permettra de vivre une expérience de vie véritable & de découvrir un désert de dunes encore vierge et peu fréquenté par des touristes.


L’Erg Chebbi : plus connu sous le nom de Dunes de Merzouga, l’Erg Chebbi est l'un des deux grands massifs dunaires du Sahara au Maroc. Il est situé dans le Tafilalet, au sud-est du Maroc, à proximité de l'Algérie.

Les dunes de l’erg Chebbi s’étendent sur 22 km de long et 5 km de large. Etranges et envoutantes, les dunes de l’erg Chebbi forment un ensemble saharien fascinant. Hautes dunes de sable qui se dressent comme des montagnes vivantes aux portes du désert, elles dévoilent des paysages qui défient l’imagination et rendent inoubliable une randonnée au Sahara. C’est un voyage idéal pour se ressourcer et s’imprégner pendant quelques jours de la magie du désert.


L'erg Chebbi est sillonné par de nombreux randonneurs et caravanes de dromadaires, avec pour but commun d'atteindre les plus grandes dunes de l'erg, constituant une merveille de la nature. Du haut de ces dunes, nous pourrons contempler les levers et couchers du soleil. Au delà des grandes dunes de Merzouga, c'est le soleil qui s'éclipse pour laisser place à l'euphorie des soirées en bivouac, sous un ciel étoilé. Les plus belles images de Merzouga sont ici, tout autour de vous, un dépaysement total dans le Sahara marocain.


Les Montagnes du Haut Atlas : le Haut Atlas est une chaîne de montagnes orientées dans le sens ouest-sud et nord-est, il constitue le massif le plus élevé d'Afrique du Nord et forme une immense barrière d'environ 750 km qui délimite le Maroc saharien du Maroc Atlantique et Méditerranéen.


Les montagnes du Haut Atlas et leurs cimes enneigées en hiver font partie intégrante, non seulement de la géographie du pays, mais aussi de son histoire culturelle et son patrimoine millénaire. C’est dans le Haut Atlas en général que se perpétue la riche et ancienne culture Berbère, riche de ses langues, de sa musique et ses couleurs.


Depuis toujours les Berbères autochtones de ces régions offrent une hospitalité légendaire, un accueil chaleureux, mélange de fierté et de générosité... Ce qui fait de ce domaine montagnard une terre d'hospitalité, de paix et de coexistence entre les différentes tribus Berbères de montagnes qui continuent jusqu’à nos jours de perpétuer un art authentique de vivre et de bâtir qui semble n'avoir pas changé depuis la nuit des temps.


Le mythique Mont Toubkal et le Jebel M’goun culminants tout deux à plus de 4000 mètres sont devenus des lieux de rendez-vous incontournables pour les randonneurs de haute montagne. Au pied de ces majestueuses montagnes, jaillissent des Assif « rivières » abritant de joyeuses vallées fertiles, invitant à la promenade et à la découverte culturelle de leurs populations. D’autres comme le Mgoun ou le Dadès forment des gorges aux paysages magiques et uniques, de belles vallées comme celle des Ait Bougmez ou les vallées du Toubkal toutes proches de Marrakech.

 

Le Haut Atlas Occidental : c’est le massif le plus ancien, son point culminant est le Jebel Toubkal 4167 mètres. Ce vieux massif est constitué d'un socle de terrains très anciens qui datent essentiellement des époques jurassique et crétacé, avec des soulèvements importants à la période tertiaire... Sur le plan géomorphologique, le massif est constitué en général de montagnes déchiquetées aux reliefs rigoureux caractérisés par une multiplicité de matériaux éruptifs très anciens et acides: andésites, rhyolites et granites...


L’ascension du Mont Toubkal est une aventure sportive idéale pour découvrir ce massif d’origine volcanique, constitué de formations jurassiques et crétacées, ceinturé de vallées profondes et de contreforts géants. Une randonnée muletière dans le Toubkal dévoile des paysages d’une beauté peu commune avec des points de vue magnifiques sur les vallées verdoyantes et les villages accrochés aux flancs des montagnes. Un trek à la rencontre d’une vie traditionnelle et de relations authentiques auprès des Berbères paysans au cœur d’une nature toujours fascinante.


Le Haut Atlas Central : le Djebel Mgoun 4068 mètres, représente la chaîne de montagne la plus sauvage et la plus inaccessible du Haut Atlas. L’Atlas central est un massif calcaire formé de sédiments qui datent de l’ère secondaire, morphologiquement dominé par des zones tabulaires culminant à plus de 2000 mètres et qui s’étendent d’Azilal à Ouarzazate. Le terrain est composé principalement de grès, de reliefs de calcaires argileux très variables, et de vastes étendues de sédiments crétacé et éocène couvrant le socle primaire, intercalés dans d’épaisses formations de limon et de marne.


Le Mont Mgoun, est le point culminant du Haut Atlas central. Il est entouré par de très belles et riches vallées du Haut Atlas, la vallée heureuse au nord, la vallée des roses au sud, la vallée sauvage de la Tassaoute à l’ouest et la vallée du Mgoun à l’est... Ce massif sauvage est un véritable havre de paix où règne un silence absolu, il offre des visages plein de contrastes, solides et lumineux alternant reliefs ocres et rouges entaillés de verdoyantes vallées, de canyons spectaculaires, des jardins merveilleux entourés de véritables citadelles de terre aux couleurs des montagnes et de larges rivières alimentées chaque printemps par la fonte des neiges. Vivant en accord avec la nature et ses traditions ancestrales, l’homme s’y est installé depuis des millénaires.


L’Anti-Atlas du Siroua : le Djebel Siroua 3305 mètres, est un ancien massif d’origine volcanique reliant les montagnes du Haut Atlas à celles de l’Anti- Atlas. Il est situé à peu de distance au sud du massif du Toubkal. Ce vieux massif est constitué en général de montagnes déchiquetées aux reliefs austères caractérisés par une hétérogénéité de matériaux éruptifs très anciens d’où émergeaient singulièrement des dykes et des culots de lave noire.


Au pied de cette montagne pré-saharien, d’étroites vallées fertiles tracent des chemins de verdure et d'immenses pâturages occupent les flancs des montagnes où se succèdent des kasbahs, douars et une multitude de villages de terre avec leurs greniers collectifs fortifiés, symbole d’une tradition millénaire. Dans les champs irrigués par l’eau des torrents poussent le blé, l’orge et le safran, ainsi que des vergers d’amandiers. Les femmes tissent de très beaux tapis... Du printemps à l’automne, les vallées de Siroua offre des sentiers de randonnées aux paysages pleins de contrastes.


La côte Atlantique : à l’instar du Haut Atlas & du sud marocain, le littoral atlantique situé entre Essaouira et Agadir offre une palette de paysages contrastés et un dépaysement total. Cette partie du Maroc est également renommée pour la pratique du windsurf et du kitesurf, grâce aux vents puissants qui soufflent presque constamment de mars à fin octobre. Autant de diversités et de beaux paysages qui donnent un charme indéniable à cette magnifique région du Maroc.


La côte Atlantique marocaine offre une suite de longues et merveilleuses plages de sable fin, en grande majorité sauvages, entrecoupées de falaises abruptes, de petites ou grandes stations balnéaires, de ports de pêche et de nombreux spots nautiques. Les Berbères autochtones de cette région vivent de la pêche et de l’agriculture ainsi que de la récolte de l’huile d’argane. Autant d’atouts pour cette partie du Maroc que l’on peut découvrir à pied tout au long de l’année.


Entre montagne et océan, vous explorez lors d’un voyage en bord de mer, les beaux rivages de l’Atlantique colorés en saison par les thuyas et les champs d’arganiers des premiers contreforts de l’Atlas.


Le littoral atlantique marocain plonge vers le grand sud en traversant une succession de paysages d’une beauté exceptionnelle. Immenses plages de sable à perte de vue, falaises dominant les flots, petits villages traditionnels de pêcheurs, champs d’arganier et marabouts éclatants de blancheur sur une terre aride, et de nombreux spots nautiques… La côte Atlantique marocaine offre un paradis pour les voyageurs amoureux de la mer et du bruit des vagues.


Les villes impériales : de Fès à Marrakech en passant par Rabat et Meknès, les villes impériales dévoilent l’autre visage du Maroc où son histoire millénaire se lit à livre ouvert. Les villes impériales sont l’héritage ancien de différentes dynasties Arabes ou Berbères.


Ces souverains conquérants, dont le pouvoir s’étendait sur un territoire immense et prospère, ont tenu à graver dans la pierre la puissance de leur règne. Comme disait Ibn Khaldoun, à grand roi, grande ville.


Culture et art de vivre, les dynasties successives ont rivalisé de talent dans l’architecture et la décoration des monuments des capitales impériales. Leur patrimoine architectural, culturel et artistique est complémentaire car chacune de ces anciennes cités a été fondée par de grandes dynasties qui, à un tournant de l'Histoire, en ont fait leur prestigieuse capitale. Parées de monuments, palais, mosquées, mausolées, medrassas, remparts, jolis jardins,…  Ces vieilles Médinas sont à la fois l’expression d’un monde de grandeur, de raffinement et de luxe et d’un univers mythique témoignant du prestige du prince aux yeux de ses contemporains et de l’histoire.


Découvrir les villes impériales c’est voyager dans le passé à travers des paysages sans cesse renouvelés et un patrimoine architectural, culturel et artistique à chaque fois différent ; mosaïques colorées, bois et stuc sculptés, motifs géométriques, portes ornées, bijoux d’ors et d’argent, maroquinerie raffinée, et bien d’autres vrais trésors de l’artisanat marocains. Un univers mythique de contemplation et un monde de rêverie unique. Un pays de civilisation millénaire ancrée dans le temps qui a su préserver ses spécialités, ses traditions, ses coutumes, le pittoresque et l’originalité de ses paysages. Traditions et modernité.